Les livres publiés

Sur l?écriture

Charles Bukowski

Editions Au Diable Vauvert

La nuit tombe et les jolies femmes couchent avec d'autres hommes- avec des têtes de rats, de têtes de crapauds. Je fixe le plafond, j'écoute la pluie ou le son du néant et j'attends ma mort. Ces poèmes viennent de là. Quelque chose comme ça

- Charles Bukowski, "Sur l?écriture" -

POURQUOI CHOISIR CE LIVRE ?

  • Plonger dans la correspondance d'un auteur permet de pénétrer dans sa psychologie pour mieux appréhender ses écrits et c'est une véritable plongée dans le temps que nous propose Au Diable Vauvert avec la lecture des courrier de Bukowski. Rédigées entre 1945 et 1993, on parcourt avec plaisir la vie tumultueuse de ce poète qui ne voulait pas s'inscrire dans une quelconque mouvance ou courant littéraire.
  • Bukowski raconte sa vie, sa rage d'écrire et de boire jusqu'à finir dans un asile « avec des trous dans l'estomac qui dégueulait des cascades de sang ». Suit une période où il écrira peu, se contentant de remplir des missions qui donnent juste de quoi acheter sa boisson et de quoi «écrire : « ce ruban de machine à écrire s'est emmêlé avec mon cordon ombilical et que depuis je passe mon temps à essayer de retourner dans le ventre de ma mère ». L'écriture , c'est sa raison d'être, pour lui on n'est pas écrivain en s'asseyant face à sa machine, on est écrivain à chaque instants. Dans sa période la plus misérable, il écrivait dans les marges des journaux qu'il trouvait dans la rue. L'orthographe est facétieuse, la syntaxe approximative. Ses poèmes ? « Ils ont été écrits avec mon sang. Ils sont le fruit de la peur, des bravades, de la folie et du fait de ne pas savoir quoi faire d'autre ».
  • Bukowski écrit pour coucher sur papier le réel. A ses yeux, seul Céline, l'auteur français, a su rendre ce que Bukowski recherchait : le sens du réel Il déteste les poètes frileux, ceux « qu'ils ressentent comme il faut, seulement ça n'existe pas les bonnes façons de ressentir » et fait la différence entre ceux « qui croient faire l'amour et ceux qui baisent ». Bukowsli est cru, violent, son langage est celui des nuits sans sommeils, de cuites, d'insultes conte la vie mais aussi des moments d'extases en lisant ou, surtout, en écoutant de la musique classique. Bukowski c'est le poète de la rue.
  • Mais c'est un solitaire , il refuse de rencontrer d'autres écrivains, refuse les contacts avec des lecteur, et s'il va à certaines lectures publique, c'est pour draguer. Il n'aime personne : ni les gentils, ni les méchants. Et surtout pas les courants littéraires. Il ne veut pas être de la Beat Génération : « une ribambelle de gens avec des trous du cul en gelée et des nouilles chinoises à la place du cerveau ». Bukowski refusera même un poste d'enseignant, travaillera jusqu'à l'âge de 50 as à la poste. L'essentiel est d'assurer l'ordinaire, les droits d'auteurs sont au minimum, il écrit même des nouvelles porno pour arrondir ses fins de mois .
  • Bukowski, c'est aussi l'histoire d'une fidélité à son éditeur, fidélité à l'esprit qu'il a toujours défendu sans s'en rendre compte : la liberté sans laquelle il n'y a pas de création possible. C'est cette envie de crée, d'écrire qui le tiendra chevillé au corps toute sa vie . Ecrire et boire. Et s'il écrit, c'est parce qu'il n'a pas trouvé d'auteurs( à part Céline) qui méritaient d'être lu ; même Shakespeare.

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

L'intrigue. Ce livre regroupe une partie de la correspondance de Bukowski entre 1945 et 1994

Les personnages. Bukowski

Les lieux. Ici et ailleurs à travers les Etats Unis

L'époque. De 1945 à 1994

L'auteur. Charles Bukowski est l'un des poètes les plus célèbres d'Amérique et le plus influent. Auteur reconnu d'une ?uvre multiple devenue une référence mondiale, il est mort à San Pedro, en Californie, le 9 mars 1994 à l'âge de 73 ans,

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ INSOMMIE, ALCOOL, SEX DROGUES ET ROCKN'ROLL par Christian

Lecteur et dévoreur de livres , je souhaite partager mes coups de coeur de lecture.

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 5 / 5