Les livres publiés

Les Cendres d'Angela

Frank McCourt

Editions Belfond

Le maître dit que c'est chose glorieuse de mourir pour la foi, Papa dit que c'est chose glorieuse de mourir pour l'Irlande, et je me demande s'il y a quelqu'un au monde qui aimerait que nous vivions.

- Frank McCourt, "Les Cendres d'Angela" -

POURQUOI CHOISIR CE LIVRE ?

  • Parce cette réédition proposée par Belfond est l'occasion idéale pour découvrir ou redécouvrir ce récit devenu un véritable classique. Prix Pulitzer en 1997, les mémoires de Frank McCourt sont cette fois-ci préfacées par Colum McCann, autre grand auteur irlandais. Il explique avec passion à quel point ce récit est salutaire, et sonne particulièrement juste en ce moment.
  • Parce que c'est une description réaliste et brute de la vie en Irlande du sud dans les années 30 et 40. Parce que c'est dur, c'est triste, mais c'est la vie, avec ces petites joies et ses grandes peines.
  • Parce que c'est un récit qui fait le lien entre nouveau monde et vieux continent, et qui explore avec finesse les relations parfois difficiles et conflictuelles entre Amérique et Irlande.
  • Parce que le personnage de la mère de Frank, Angela, mérite que l'on raconte son histoire, et qu'on connaisse son courage, et les épreuves qu'elle a traversées.
  • Parce qu'on a envie de savoir comment Frank s'en sort. On sait qu'il est devenu quelqu'un d'important aux États-Unis. Mais comment ?

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

L'intrigue. Né en 1930 à Brooklyn, Frank retourne en Irlande avec sa famille après le décès de sa petite soeur. C'est le récit d'une enfance très pauvre, où la faim et le froid font partie du quotidien.

Les personnages. Frank, l'auteur, est bien sûr le narrateur. Émerge aussi la figure de la mère, Angela, qui donne son nom au récit. C'est le récit de ses épreuves. Le père, Malachy, est un ivrogne fini qui boit son salaire, et précipite sa famille dans la misère.

Les lieux. Brooklyn au tout début, puis les quartiers pauvres de Limerick, en Irlande du sud : une ville profondément catholique, froide, humide, et très, très pauvre.

L'époque. Années 30 et 40 : comment l'Irlande a vécu la grande crise économique mondiale, puis la guerre.

L'auteur. Frank McCourt est par la suite devenu professeur en Amérique. Il est décédé en 2009.

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ DANS UN BAR IRLANDAIS DE BROOKLYN par Emily

Lectrice enthousiaste, rédactrice passionnée, blogueuse à chat. J'écris pour les sites Café Powell et The American Break, où je parle avec chaleur de littérature américaine, de romans jeunesse, de fresques historiques et, de temps en temps, de mes voyages aux States !

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 5 / 5