Les livres publiés

Gagner la guerre

Jean-Philippe JAWORSKI

Editions Les Moutons élctriques / Folio SF

Mais c'est parce que la République est portée par des êtres tels que moi que les personnes de qualité comme vous peuvent se permettre le luxe d'une moralité sans faille.

- Jean-Philippe JAWORSKI, "Gagner la guerre" -

POURQUOI CHOISIR CE LIVRE ?

  • la plume de Jaworski touche au divin. C'est tout simplement ce qui se fait de mieux sur le marché actuel des littératures de l'imaginaire,
  • même si c'est un pavé de près de mille pages, vous n'aurez qu'une envie : arriver au dénouement de cette fresque incroyable,
  • pour une fois, franchement, ça vous fera pas de mal de lire un bouquin exigeant,
  • chaque phrase de ce chef d'oeuvre, chaque tournure, chaque page est une pièce d'orfèvrerie ; le rouage d'une mécanique sans faille qui vous mène vers un seul but : gagner la guerre,
  • c'est cru, c'est imagé, c'est violent. C'est jouissif, c'est entraînant et c'est implacable. C'est révoltant, c'est beau, c'est puissant et c'est de la littérature comme on n'en voit plus que très rarement.

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

L'intrigue. La puissante Ciudalia vient de gagner la guerre. Enfin, il reste à partager le butin ; et pour ça il va falloir la jouer subtile. Déplacer les équilibres. Influencer les pouvoirs. Se débarrasser des gêneurs. Et question petits arrangements à la pointe d'une lame, Don Benvenuto est le meilleur.

Les personnages. Don Benvenuto : spadassin, acerbe, gueule d'ange, nonchalance travaillée et surtout, surtout, une compétence certaine pour ce qui est de se débarrasser de son prochain. Le Podestat Ducatore : une crapule à la tête de la République. Des mages, des barbares, des marins, des soldats, des politiciens

Les lieux. Nous sommes dans le Vieux Royaume, un monde d'Heroïc-Fantasy. La plus grande partie du récit se déroule à Ciudalia, une Cité-République de type Renaissance-Fantastique qui a de troublantes ressemblances avec la Venise et la Florence du XVème siècle.

L'époque. On part sur du Moyenâgeux. Des spadassins à capes, des navires à voiles, des auberges enfumées, des barbares en peaux de bêtes et des paladins sur des palefrois. Aucun archétype ne manque, mais rien n'y est cliché : une oeuvre d'art, je vous dis !

L'auteur. Jean-Philippe Jaworski est prof de lettres, créateur de jeux de sociétés et écrivain. Avec ce premier roman, il se positionne parmi les meilleurs auteurs de fantasy de la planète sans passer par la case départ, sans payer 2000 écus d'or.

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ à LA MAIN, OLD SCHOOL STYLE, par Khalil

Ingénieur le jour, amateur de lecture le reste du temps, j'aime à peu près tous les styles de romans, mais avec tout de même une préférence pour la Fantasy et les fictions historiques.

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 4 / 5