Les livres publiés

La conjuration des imbéciles

John Kennedy Toole

Editions 10 X 18, 2002

"Décidé à ne fréquenter que mes égaux, je ne fréquente bien évidemment personne puisque je suis sans égal."
Ignatius Reilly, anti-héros XXL.

- John Kennedy Toole, "La conjuration des imbéciles" -

POURQUOI CHOISIR CE LIVRE ?

  • Parce que la genèse-même de l'ouvrage est un roman : en 1969, l'auteur se suicide, persuadé d'être un raté. Sa mère retrouve et propose son manuscrit qui est publié et rafle le prix Pulitzer à titre posthume en 1981... Cet ouvrage est unique et inclassable.
  • Parce que Ignatius Reilly est un abominable personnage, en guerre contre tous ses contemporains qu'il considère incapables et médiocres. Il est ce gars répugnant et fascinant, tant par son allure que par ses actes. Il est assez commun pour lui de critiquer haut et fort les scènes au cinéma, en direct, en balançant du pop-corn sur l'écran tout en ignorant éhontément vos remarques. Les limites, pour un homme de sa carrure, ça n'existe pas...
  • Parce qu'Ignatius, à trente ans, vit encore chez sa mère, une petite bonne femme du cru qui cache son brandy dans son four. Parce que leurs échanges sont drôles, les diatribes d'Ignatius jouissives et jubilatoires.
  • Parce que ce livre n'a pas pris une ride et qu'Ignatius c'est un peu chacun de nous, en colère mais sans notre esprit d'escalier...
  • Parce que "Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont ligués contre lui." Jonathan Swift

L’ESSENTIEL EN 2 MINUTES

L'intrigue. L'intrigue : l'odieux et asocial Ignatius se voit forcé à 30 ans de s'intégrer au système et y sème le chaos. À-côté de ses "travaux forcés", il rédige des lettres à son ancienne camarade de fac, des lettres d'insultes à ses anciens profs et d'autres écrits qui révolutionneront le Monde (selon lui).

Les personnages. Les personnages sont loufoques, caricaturaux, ridicules, bêtes et parfois méchants, mais il faut croire qu'on aime ça. Ces anti-héros traversent les époques sans mal, comme souvent les imbéciles...

Les lieux. Les lieux : la Nouvelle-Orléans, une petite ville peuplée de "ses joueurs professionnels, ses prostituées, ses exhibitionnistes, ses antéchrists, ses ivrognes, ses sodomites, ses drogués, ses fétichistes, ses onanistes, ses pornographes, ses fripons, ses coquines, ses vandales et ses lesbiennes".

L'époque. L'époque, ce sont les années 60. Mais ce pourrait être aujourd'hui, ou toute autre époque où l'on pouvait détester ses semblables.

L'auteur. L'auteur aurait pu écrire encore bien des chefs-d'?uvres, il n'aura laissé derrière lui que ce monument de la littérature américaine et un autre : La bible de Néon, une fresque familiale plus sensible, écrite à l'age de seize ans. Du génie...

CE 2MIN’ A ÉTÉ PRÉPARÉ PAR LAVILAINE!, QUELQU'UN QUI VOUS VEUT QUAND MêME DU BIEN... par Aurélie LaVilaine!

Libraire en congé sabbatique, championne d'escapisme, les livres sont un peu sa deuxième maison, le thé y est à quatre heures...

ÉVALUEZ CE 2MIN’:

Note des autres lecteurs : 5 / 5